A room filled with lucky charms


Imposteurs

Projet en cours 


recherches



IMPOSTEUR 
Première configuration
Vues de 3/4 et dos,  exposition “Phenomena”, Kortrijk
Grès céramique /émaillé, cuissons variables
système interne en céramique et tiges filtées 
210 x 45 x 32 cm
2024 







Devouring Lines


Vues d’eposition 


photo : Noé Znidarsic


Devouring Lines 





exposition SUGARING, à la Mercerie, Bruxelles
photos @Nikolaj Jessen


photos : @Théo Desmaizières




Devouring Lines sont des ensembles de sculptures se greffant dans les espaces dans lesquels elles sont présentées, viennent tracer des lignes, qui du sol au plafond, élaborent une filature éreintante: Manger ou être mangé.

Ces bas reliefs en céramique s’apparentent à des scènes de dévoration. Manger l’autre, le digérer, et finalement peut-être l’incorporer.

Il y a confusion dès lors qu’on essaie de distinguer celui qui dévore de celui qui porte la peau de l’autre, qui pourrait l’enfiler comme un déguisement. Entre ornements et organismes, ces sculptures anthropomorphes cherchent une syntaxe visuelle déroulant ce jeu de métamorphoses.
C’est alors que ces passages et invraisemblances façonnent cette figure archaïque mais familière de l’homme à la peau de louve.




groupshow at @MEDUSA, 
photos @TimEvers





Poursuivre sa chimère









Poursuivre sa chimère est une proposition qui interroge la ruine dans une géologie instable, spéculative. Le fond de l’air est lourd ; Formuler l’hypothèse d’un espace autre, construit pièce par pièce, me permet de penser l’objet-ruine dans un double mouvement qui enveloppe la question des fondations dans le même temps que celle de l’effondrement. Les formes empruntés sont ainsi reformulés dans de nouvelles constructions, d’où s’entrevoient des figures animées, transpirantes.



Corpus de sculptures 2020-2022



 

Dessins, 2021

@barbaraleclercq